Les nanosatellites à la conquête de l’espace

La date limite de clôture des inscriptions est passée.

Par Michel Courtois, ancien directeur de l’ESTEC, centre technique de l’ESA, ancien directeur technique d’Alcatel Space, membre de l’AAE, consultant en ingénierie des systèmes spatiaux

La création du standard cubesat, en 2000 par la California Polytechnic State University (Cal Poly) and Stanford University a permis, grâce à un fort soutien du gouvernement US, à la forte miniaturisation de l’électronique, l’utilisation de composants non spatiaux et à la mise en place d’une nouvelle approche pour la réalisation de systèmes spatiaux. Ces satellites de 1 à 30 kg peuvent répondre à des missions scientifiques, de démonstration technologique en orbite, ou des missions d’applications. Tout d’abord développé dans un cadre universitaire en 2013, de nouveaux acteurs se sont approprié ce concept avec l’ambition de rendre le spatial plus accessible. Actuellement plusieurs centaines de satellites sont prévus d’être lancés dans les cinq ans à venir. Des projets de constellation de satellites sont en cours de développement, de nouveaux constructeurs sont apparus, (Clyde Space, Gomspace…) Ainsi que de nouveaux et futurs opérateurs (Spire, Planet Lab…) Créant un vent de fraîcheur et un enthousiasme incroyable, cette véritable explosion de projets n’est pas sans soulever de nouveaux problèmes. Un nouvel El Dorado en quelques sortes, avec les pièges associés…


Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles.

137 vues Visites

J'aime

Conférences

Médiathèque José Cabanis (Grand Auditorium)

1 allée Jacques Chaban Delmas 31500 TOULOUSE

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Évènements suggérés

lun.

14

sept.

Salon AI Paris 2020

Palais des Congrès

PARIS

lun.

28

sept.

Mêlée Numérique 2020

Quai des Savoirs

Toulouse

mer.

28

oct.

Entretiens de Toulouse 2020

ISAE-SupAero

Toulouse